Divorce pas cher : trouver un avocat

La demande de divorce est un droit, et pourtant, cela peut paraître inaccessible financièrement à certains. En effet, tout le monde ne peut pas forcément consacrer un gros budget à une séparation. Il peut aussi sembler normal que l’on préfère garder son argent pour une nouvelle vie.

C’est pour répondre à cette problématique que NeoDivorce a conçu des formules de séparation économiques, sans renoncer à proposer un service de qualité. Ces procédures de divorce cumulent, en plus, facilité et rapidité.

Grâce au divorce amiable zen, divorcer coûte beaucoup moins cher
Les conseillers NeoDivorce Vous accompagnent face aux démarche du divorce

C'est quoi un divorce pas cher ?

Notre expérience dans le divorce amiable en ligne nous permet de proposer une procédure de divorce pas chère sans faire de compromis sur la qualité

Quand on parle du prix d'un divorce par consentement mutuel, le tarif moyen dans un cabinet d'avocat se situe autour de 2000 € par époux. Sur internet, c'est encore plus difficile à comprendre : les honoraires des avocats pour ce type de séparation vont de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers.

Quelle transparence de l'offre ?

On pourrait donc dire qu'en dessous de 1000 € par époux, c'est un divorce pas cher. Encore faut-il savoir ce que propose réellement le cabinet à ce prix là et quels seront les frais annexes à payer. Divorcer par consentement mutuel, ça n'implique pas que le coût des avocats. En effet, il n'est pas rare que les frais de notaire, le coût des deux recommandés ou les consultations avec les cabinets d'avocats soient facturés en supplément. Il faut donc comparer les différentes offres pour identifier ce qui se cache sous la promesse d'un divorce pas cher.

La démarche de NeoDivorce, c'est de vous donner toutes les clés dès le départ pour prendre votre décision sans craindre la moindre surprise.

Un forfait tout compris, sans zone d'ombre

Un prix pour toute la procédure de divorce sans aucun frais caché

Les formules NeoDivorce vont de 349 € à 499 € TTC par époux. Elles sont toutes plus économiques que la moyenne nationale. Quoi qu'il arrive vous ne paierez pas plus.

  • 2 avocats indépendants. Chaque avocat représente l'un des conjoints et défend ses intérêts ;
  • Un rendez-vous physique avec les 2 avocats pour la signature du contrat de divorce dans une ville près de chez vous ;
  • Les frais de notaire pour l’enregistrement du divorce à l'amiable ;
  • Un service commercial en ligne pour répondre à vos questions avant de souscrire à l'offre NeoDivorce ;
  • Un espace en ligne pour gérer votre procédure à distance au rythme qui vous convient ;
  • Des fiches pédagogiques pour vous expliquer les différents termes du divorce ;
  • Le montant des recommandés électroniques pour vous envoyer la version définitive de la convention de divorce ;
  • Une hotline juridique ou une consultation avec vos avocats, si vous avez opté pour les formules correspondantes.
Prendre rendez-vous avez nos conseillers

Besoin d'aide pour décider ?

Prendre un rendez-vous gratuit

Pas de secret entre nous

Tout au long de la procédure, nous désirons établir une relation de confiance en vous proposant une formule pas chère, efficace et claire. Ce n'est donc pas un tabou de vous dire quels pourraient être les frais supplémentaires et pourquoi :

Premier cas, les honoraires liés à l'immobilier

Si vous possédez un bien immobilier et que l'un des époux souhaite en conserver la propriété, vous devrez faire faire un état liquidatif. Il faudra évidemment payer le notaire pour son travail et le prix dépend de la valeur de votre bien.

Deuxième cas, le prix des recommandés papier

Dans l'hypothèse où le recommandé électronique ne vous conviendrait pas, NeoDivorce peut vous faire parvenir le recommandé par courrier postal. Il vous en coûterait 20 € de plus.

Troisième cas, les époux n'arrivent pas à se mettre d'accord

Si jamais les conjoints s'opposent sur les effets du divorce, voire si l'un d'eux n'est plus d'accord sur le principe de la rupture du mariage, nos conseillers juridiques essaieront de les faire parvenir à un terrain d'entente. En cas d'échec, les époux ne pourront plus divorcer à l'amiable et il sera sans doute nécessaire de passer par une nouvelle procédure. Il s'agit du divorce contentieux, plus cher et plus long car il faut faire appel aux tribunaux et au juge aux affaires familiales (JAF) pour obtenir le prononcé du divorce.

Pourquoi certains divorces sont-ils moins chers que d'autres ?

Le coût d’une procédure dépend du temps de travail des avocats, donc du type de divorce. De façon générale, si les époux sont d’accord et sont dans une situation simple, la procédure sera rapide et peu d’acteurs auront à intervenir.

En conséquence, le divorce sera moins cher. C'est ça, le divorce par consentement mutuel.

A l’inverse, en cas de divorce plus complexe, la procédure sera plus longue pour rompre le mariage : on appelle cela une procédure contentieuse. Celle-ci comprend beaucoup de désaccords, des torts que l'un et l'autre se renvoient et de multiples questions à traiter (garde d'enfants et droit de visite, la destination des biens immobiliers communs, la pension alimentaire, la prestation compensatoire…). Il comporte aussi différentes audiences, des expertises éventuelles, de multiples acteurs (avocats, notaire, juge aux affaires familiales…).

Les avocats vont devoir échanger avec leur client et entre eux, constituer un dossier et aller devant le Juge aux Affaires Familiales. La séparation pourra prendre énormément de temps donc coûter très cher.

Le saviez-vous : 1 divorce sur 2 se fait à l’amiable

Depuis le 1er janvier 2017, les divorces par consentement mutuel se passent de jugement de divorce pour n’être conclus qu’avec des avocats. Dès la première année, le nombre de divorces prononcés par les tribunaux est passé de 130 000 à 62 300.

Le divorce amiable en ligne facile et pas cher est sur NeoDivorce

Économiser plus : divorcer à l'amiable par internet

Pour divorcer pas cher, il faut se mettre d'accord avec son conjoint

Comme nous l'avons vu, le divorce par consentement mutuel est la procédure la plus rapide pour mettre fin à la vie commune. Puisqu'elle est plus simple, c'est donc aussi la formule la moins chère. La contrepartie est l’acceptation du principe du divorce et des effets du divorce par le couple.

Dans une procédure sur NeoDivorce, vous n'êtes pas seuls. Notre démarche, c'est de vous expliquer tout ce qui est important pour votre avenir.

Parmi les conséquences du divorce, on trouve les domaines qui permettront d'organiser la vie d'après :

  • La liquidation du régime matrimonial (c'est à dire le partage des biens meubles, immeubles et des dettes) ;
  • Le versement ou non d'une prestation compensatoire par l'un des époux ;
  • Les modalités de résidence des enfants mineurs et le versement éventuel d'une pension alimentaire ;
  • La conservation, ou non, du nom marital ;
  • L'attribution du domicile conjugal pour les personnes locataires ou l'affectation du lieu d'habitation de la famille pour les propriétaires (conservation ou revente).

Retrouvez notre guide sur les effets du divorce pour mieux comprendre les sujets à aborder au moment de la séparation.

Pourquoi un divorce pas cher ?

Avec l'arrivée d'internet puis avec la pandémie de COVID-19, beaucoup d'avocats et d'avocates ont compris qu'internet était un allié pour mener des procédures juridiques.

En proposant une procédure de divorce en ligne, les professionnels du droit de la famille peuvent désormais traiter les dossiers plus rapidement, d'une part, et surtout pour un prix résolument plus bas. Ils mettent donc le divorce à la portée de toutes les bourses en proposant cette offre abordable.

Trouver les avocats qui demandent des honoraires modérés

NeoDivorce a justement rencontré des avocats prêts à proposer un divorce par consentement mutuel pas cher. Dans plusieurs grandes villes de France, nous sélectionnons des avocats partenaires qui comprennent l'intérêt du numérique et l'intérêt de pratiquer des tarifs plus bas.

Mettre en place un outil informatique pour gérer les tâches courantes

Afin de faire baisser le coût de votre divorce par consentement mutuel, nous avons déchargé l'avocat de toutes les tâches de secrétariat. Il ne s'occupe pas de prendre les rendez-vous, ne perd pas de temps à faire des envois postaux... Le client réalise ses démarches sur notre site web, soulageant ainsi l'avocat des tâches administratives. En somme il gère les aspects juridiques de la procédure de divorce.

Même si on parle de divorce pas cher par internet, il faut bien noter que la loi impose un rendez-vous physique à la fin du délai de réflexion, pour la signature de la convention. Les deux époux doivent alors se retrouver avec leur avocat respectif. A défaut de rendez-vous physique, la loi ne reconnaîtra pas le divorce. Sur NeoDivorce, le client choisit justement son avocat et la ville où il souhaite signer sa convention de divorce.

Des aides financières pour divorcer à bas prix

La garantie protection juridique

Les contrats d’assurance habitation, auto ou de carte bancaire réservent parfois de bonnes surprises en matière de protection juridique. Il est donc important d’aller se renseigner auprès de ses assureurs pour voir si une prise en charge des honoraires d’avocat et des autres frais de divorce est accordée. A défaut, il est aussi possible de souscrire uniquement à une assurance de protection juridique.

Si cette aide pécuniaire est possible, l’assuré reste malgré tout libre de choisir l’avocat qui va le défendre et le conseiller.

L’aide juridictionnelle

Pour les foyers les plus modestes, l’Etat offre une aide pouvant prendre en charge tout ou partie des frais de séparation (frais d’avocat, frais de notaire et frais de procédure). Le montant de cette aide dépend des ressources du ménage. L'administration la calcule en fonction du revenu fiscal de référence, de la valeur des patrimoines immobilier et mobilier et de barèmes annualisés.

À l'heure actuelle, NeoDivorce n'est pas en mesure d'accepter l'aide juridictionnelle. Nos tarifs de divorce amiable sont déjà parmi les plus bas observés en moyenne en France.